Emissionspolitiqueune

Sobriété énergétique : les détails du plan gouvernemental

Une personne réglant la température du chauffage.
Image par Rudy and Peter Skitterians de Pixabay

 

Le gouvernement a présenté jeudi son plan de sobriété énergétique pour réduire de 10% la consommation d’énergie de la France en deux ans. Il préconise, entre autres mesures, de baisser le chauffage à 19 degrés dans les bâtiments de recourir au télétravail.

La Première ministre Élisabeth Borne a présenté, le jeudi 6 octobre, son plan de sobriété énergétique pour bien passer l’hiver et surtout pour s’adapter à l’urgence climatique. Elle a fait savoir d’entrée de jeu que « l’État doit montrer l’exemple » afin que suivent « les collectivités, les entreprises et les citoyens ». Cet effort collectif constitue une « réponse à l’urgence » et doit être « à la hauteur de l’enjeu ».

Gérer le chauffage pour un hiver bien au chaud

La cheffe du gouvernement a évoqué plusieurs mesures afin d’atteindre les objectifs fixés. En premier lieu le chauffage dans les bureaux, dont la température maximale devrait se limiter à 19 °C. Celle des lieux de stockage et pour la nuit à 16 °C , et celle des bâtiments fermés pendant plus de 48 heures (sauf dans les crèches ou établissements de santé) à 8 °C. L’Etat recommande aussi aux ménages de régler les ballons d’eau chaude à 55 degrés et de s’équiper de thermostats programmables.

Télétravail, covoiturage, vélos électriques

Au niveau des transports, Mme Borne encourage au covoiturage et invite les agents de l’administration à limiter leur vitesse à 110 km/h sur autoroute. Mais à 100 km/h sur voie rapide, quand ils utilisent leurs voitures de service. De l’autre côté, elle projet promet d’élargir la prise en charge des frais liés à la location de vélos électriques par les employeurs à des loueurs privés. Cela se fera à partir de janvier 2023. Le gouvernement va aussi développer des formations à l’écoconduite. Pour renforcer ces mesures, l’indemnité forfaitaire de télétravail augmentera de 15 %. Objectif : réduire la consommation de carburant en France.

Sports, loisirs, grande distribution

La Première a évoqué par ailleurs les gestes éco-responsables principalement dans le commerce, l’industrie, le sport et les loisirs. Elle a tenu à féliciter la grande distribution qui a déjà pris des mesures concrètes ces derniers mois. Il s’agit notamment de la baisse de la lumière de 30 % en présence du public et de 50 % avant son arrivée. Ou encore de la fermeture des portes en cas de climatisation. Au niveau des sports, Elisabeth Borne invite les acteurs à réduire de 50 % en journée le temps d’éclairage avant ou après les matchs et de 30 % en soirée. Dans les cinémas, les exploitants devront également diminuer l’éclairage, ainsi que l’utilisation des enseignes et du chauffage.

Sortir de la dépendance fragile « aux énergies fossiles »

Toutes ces dispositions appuient le dispositif Ecowatt, la météo de la consommation énergétique. Elisabeth Borne a rassuré qu’elles ne visent pas à « produire moins, ni faire le choix de la décroissance ». Leur objectif est de réduire notre empreinte sur le climat et de sortir à terme d’une dépendance fragile « aux énergies fossiles ». La locatrice de Matignon a précisé que la France souhaite « une transition maîtrisée vers un mix énergétique décarboné et plus souverain autour du nucléaire et du renouvelable ». Pour l’heure, les mesures annoncées devraient aider à baisser de 10 % la consommation d’énergie de l’Hexagone en deux ans et de 40 % d’ici à 2050.