Economie

Le groupe TDF (télécoms) continue son ascension

Un technicien du groupe TDF sur un pylône.
Ph: Groupe TDF

 

Malgré la pandémie du nouveau coronavirus, le groupe TDF enregistre depuis trois ans une croissance annuelle. Pour l’exercice 2021, il fait part d’un chiffre d’affaires de 731,7 millions d’euros, en hausse de 6,4 % sur un an. L’opérateur doit cette performance à ses activités télécoms mobiles et fibre, qui ont engrangé 443 millions d’euros. Mais également à un investissement en hausse de 18,6 % à 418,4 millions d’euros.

TDF, opérateur d’infrastructures et entreprise du secteur numérique et audiovisuel, brise les digues de la crise pandémique depuis trois ans. En effet, après de bons résultats en 2019 et 2020, il publie un chiffre d’affaires 2021 positif. Pour cet exercice, le CA s’élève à 731,7 millions d’euros, en hausse de +6,4 % sur un an. Son EBITDAaL (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) a atteint 412,2 millions d’euros, en augmentation de +5,8 %. Cette performance a été possible grâce à un montant d’investissements en hausse de +18,6 %, à hauteur de 418,4 millions d’euros. Ce qui représente 57,2 % du chiffre d’affaires.

800 points de présence en plus sur les pylônes

Ce financement a été en grande partie injecté dans la division télécom, qui a enregistré un chiffre d’affaires en croissance de 9,5% sur un an à 362,6 millions d’euros. En 2021, TDF a consolidé la présence de ses clients sur ses pylônes existants avec 800 points en plus. Il a profité particulièrement de l’arrivée de la 5G en France. Le groupe compte à présent plus de 20 300 points de présence sur ses toits terrasses et ses pylônes, dont le nombre s’élève dorénavant à 1130 (+240 installés en 2021). Les autres services télécom ont généré 44,9 millions d’euros, en augmentation de 13,8%. Eux aussi ont surfé sur le déploiement de la 5G sur les territoires.

Renforcement de la capacité industrielle

L’autre pilier de la croissance de TDF est le segment de la fibre optique. Celui-ci a engrangé en 2021 un chiffre d’affaires de 36,3 millions d’euros, en croissance de 80% par rapport à 2020. Le groupe a renforcé sa capacité industrielle  avec 180 000 prises FttH (Fiber to the Home) construites et 240 nouveaux pylônes de télécommunication mis à disposition. Le nombre de prises commercialisables a atteint 410 500 sur un total de 750 000 prises allouées au groupe, qui a vu ses commandes multipliées par 2,5. TDF précise qu’il a pu déployer entièrement ou presque 60% des réseaux remportés dans les quatre territoires couverts (le Loir-et-Cher/Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire, le Val d’Oise et les Yvelines).

Continuer d’investir massivement

La seule déception en 2021 fut l’audiovisuel, dont les revenus ont baissé de 1,8% par rapport à 2020 à cause d’une évolution contextuelle de ce secteur. Pour relever cette branche, TDF prévoit de poursuivre en 2022 la maîtrise des coûts en matière de diffusion de la radio et de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), principal mode de réception de la télévision en France avec une couverture de 97 % de la population. Le groupe TDF compte aussi continuer d’investir massivement dans les segments performants. Il a récemment obtenu une nouvelle émission obligataire de 800 millions d’euros et un financement bancaire de 725 millions d’euros pour soutenir sa croissance.